Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Photo Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Grâce à sa société d'édition, Antoinette Fouque (http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2014/02/21/mort-d-antoinette-fouque-pionniere-du-mouvement-feministe_4371490_3382.html) promeut la force littéraire des femmes. Toute la littérature féminine du moment est présentée dans sa première boutique dans le 6e arrondissement de Paris. En côtoyant les cercles littéraires,, la militante a constaté à quel point les femmes occupent peu de place dans le monde du livre. Avec plus de six cents livres voués à la pensée féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples auteurs de se faire connaitre.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : Antoinette Fouque et la politique

Antoinette Fouque est élue au parlement européen pendant cinq années, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but d'endiguer la poussée des extrémismes de tous bords, car actuellement, les droits des femmes sont toujours menacés. L'égalité est au coeur du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Luce Irigaray

Diplômée d’études supérieures de Lettres, Antoinette Fouque a exercé la profession d'enseignante. Le cercle Psychanalyse et Politique, l'un des courants du mouvement MLF, a été fondé par cette femme militante. La future militante fait la connaissance de Jacques Lacan, le réputé psychanalyste dans les années soixante. Antoinette Fouque se fait critique littéraire pour 2 maisons d’édition en plus de l'enseignement.

Du Mouvement de libération des femmes à l’Alliance des femmes pour la démocratie

Une nouvelle organisation baptisée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque à la toute fin des années 80 à son retour du pays de l'Oncle Sam. Le Mouvement de libération des femmes a été fondé pour parer tout détournement par les partis. Cette théoricienne du féminisme fonde le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien d'autres militantes.

Avec le Mouvement de libération des femmes lors d’une manifestation à Paris, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Antoinette Fouque intervient aux Nations Unies et partout dans le monde pour promouvoir les droits des femmes. Commandeur de la Légion d'honneur, cette grande dame s’éteint à Paris le 20 février 2014.

Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme excessif, il défend la maternité, qui n'est pas pour la théoricienne incompatible avec la libération de la femme. L'auteure n'était pas vraiment sur la même ligne que Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe". La féminologie, Antoinette Fouque la détaille dans les pages de trois essais sortis entre la fin des années 80 et le début des années 2010.